SIT OZFÅRS WYSR
Une adaptation frizne du Magicien d’Oz 
Création 2016 
 
Ce spectacle, en langue scandinave fictive, surtitré en anglais et en français, offre un regard nouveau et décalé sur une œuvre majeure du patrimoine américain, Le Magicien d’Oz. Macompagnie et l’ensemble 101 ont inventé un pays, Le Frizngård, avec une langue, un hymne, un drapeau, une histoire, ce pays fait cadre, et permet de réinterpréter l’œuvre au sens propre du terme. Sit Ozfårs Wysr est une ode à l’incompréhension culturelle, l’histoire burlesque et musicale du choc esthétique entre une œuvre mythique et un peuple coupé du monde. Il est également le résultat d’une belle rencontre entre macompagnie et l’ensemble 101. 
 
Le Frizngård 
En 2015, le réchauffement climatique menace un petit pays scandinave dont personne ne parle, et pour cause, personne ne le connaît : Le Frizngård. Parmi les nombreux dégâts occasionnés par la fonte, le pays risque de perdre l’intégralité des poèmes du seul poète de son histoire, qui sont gravés sur une façade de glace qui perd un millième de sa masse, soit quatre vers et demi, par jour. Une foule d’anthropologues déterminés à préserver ce patrimoine descend sur le pays. 
 
La Compagnie Nationale de Théâtre du Frizngård, récupère, dans un ordinateur oublié, un DVD de la comédie musicale Le Magicien d’Oz (1939, Etats-Unis). Ils regardent le film presque deux fois, le temps que la batterie ne se décharge, et décident de consacrer leur saison théâtrale à l’élaboration d’un spectacle autour de ce film chimérique. Sit Ozfårs Wysr est une ode à l’incompréhension culturelle. Le spectacle est sous-titré en anglais et français. Problème – la traduction a été faite par des personnes qui ne parlent pas la langue frizne.

 
Livret adapté du roman de Lyman Franck Baum The Wizard of Oz (1900) Musique originale de Mike Solomon, avec de courtes citations de chansons du film de Victor Fleming The Wizard of Oz (1939) composées par Yip Harburg et Harold Arlen.

Mise en scène :
Jeanne Béziers
Livret
: Jeanne Béziers et Mike Solomon
Composition et direction musicale : Mike Solomon
Décors :
Stéphanie Mathieu
Costumes :
Marie Vernhes, Christian Burle
Création son et vidéo : Cédric Cartaut
Création
lumières : Sébastien Dué
Interprètes :

Marie Perbost, soprano 
Marie Picaut, soprano 
Mike Solomon, alto 
Ryan Veillet, ténor  
Mathieu Dubroca, basse  
Jeanne Béziers, comédienne, régie sur scène
Cédric Cartaut, comédien, régie sur scène
Production :
macompagnie / ensemble 101
Coproduction : La Clé des Chants (Région Nord Pas de Calais)
Avec le soutien :
du Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur, du Conseil Départemental des Bouches du Rhône et de la Spedidam.
En partenariat avec : la Comédie de l’Aa (Saint Omer), le Bois de l’Aune (Aix en Provence), le Sémaphore (Port de Bouc) et la POP (Paris). 


Extraits de Presse
« Ce déplacement de l’histoire permet au compositeur, auteur et alto Mike Solomon, de prendre toutes les libertés. Comme un jazzman, il s’empare des mélodies originales, pour en explorer les permutations musicales à l’infini. Son écriture radicale et innovante, technique et virtuose, bouscule joyeusement les codes… Avec une telle approche, Sit Ozfårs Wysr est un spectacle qui déménage. Entre swing et création contemporaine, les cinq chanteurs jouent avec leur voix comme d’un instrument. C’est spectaculaire, mais pas seulement vocalement. On ne parle pas ici d’un simple concert, mais d’un spectacle total. Avec la complicité de la metteuse en scène, Jeanne Béziers, également sur scène, les chanteurs se font acteurs. Vidéo, sous-titrages anglais/français… costumes, mise en scène, accessoires, effets sonores… Le spectateur va en prendre plein les yeux et les oreilles. » 
L’indépendant de Saint-Omer
 
« Réinterprétation est un maigre mot pour décrire ce que les comédiens frizngardiens ont fait du film de Victor Fleming, car même si on y retrouve Dorothy, Toto, la sorcière et le reste des personnages, y compris l’ouragan, la troupe vole des codes au burlesque, à l’opérette, au gospel, au ballet et au jazz et en même temps s’amuse à casser ces codes, le tout dans une production pleine d’humour à tous les degrés y compris le degré noir. » 
Ricardo Abdahllah, La galerie du spectacle 


L'équipe
Mike SOLOMON – Auteur, compositeur, alto 

Diplômé de l’Université de Floride, de l’Université de Queens à Belfast, et Stanford University, Mike Solomon est actuellement directeur de l’ensemble 101 et Jongla Sound Labs (Helsinki, FI). Après avoir été chercheur à l’Université de Floride, au Grame (Lyon) et à l’UPMC (Paris), il a été compositeur en résidence dans les villes d’Hazebrouck, de Dunkerque et de Saint-Chamond. Il reçoit des commandes de la part de la Ville de Dunkerque, de Saint-Chamond, du Conservatoire de Montreuil, Coups de Vent, du Lieu d’Art et d’Action 
Contemporain (Dunkerque), de l’OuLiPo, du Festival Nevers les Orgues, du Festival Rencontres Inouïes (Montreuil), du Département d’Art et Médiation (Dunkerque), du LaM (Villeneuve d’Ascq), de Saint-Eustache (Paris) et du Festival VOX (Montreuil). Il est bénéficiaire des bourses A.R.T.S. (D.R.A.C. Nord-Pas de Calais), ACTISCE (FR), Mitchell Scholarship (IR), Fondation Eric Stokes 
(E.U.), Fondation Mark Applebaum (E.U.). Il remporte plusieurs prix de composition et de recherche musicale dont le prix Left Coast Chamber Ensemble (E.U.), Barlow (E.U.), LoMuS (FR), International Rautavaara Workshop (FI), International Composers Pyramid (FR, R.U.), Forme uniche della continuit. nello spazio (IT), International Music Prize for Excellence in Composition (GR). En tant que chanteur, il a chanté. avec l’Ensemble 
101 (FR), le Helsingin kamarikuoro (FI), l’Ensemble Palais Royal (FR), 
l’Emo Ensemble (FI), et les Fleet Street Singers (E.U.). 



Jeanne BEZIERS – Auteure, metteuse en scène, comédienne 

Après une maitrise de lettres modernes et une licence d’italien, elle suit une 
formation de comédienne à l’Ecole du Centre Dramatique National de Saint- 
Etienne. 
Tous ses textes ont été portés à la scène entre 50 et 150 fois (sauf pour les 
pratiques amateurs). Elle écrit Anne, ma soeur Anne en 1999, puis Lilith et 
Icare
en 2002, Kawa en 2004, Enrageons-nous !, spectacle de chansons des Biches de mer, en 2005, Une opérette de salle de bain, en 2008, Monstres, Songes et Songs en 2009. Elle répond à des commandes d’écriture : pour la compagnie amateur Arts Nouveaux en résidence au théâtre de Lenche : Le Cabaret du Crime en 2006, et Le Souffleur en 2007. Elle écrit Le Pacte d’après Dracula de Bram Stoker, commande de Artimon Productions pour Le Festival d’Avignon 2014. 
Après une douzaine d’années au sein du Théâtre du Maquis, elle crée sa propre 
structure en 2011 : macompagnie, qui a pour vocation d’explorer la mixité des 
genres, art contemporain, populaire, écriture moderne, classique, chanson française, opéra, rock, danse, musique, théâtre, cirque... Depuis, elle adapte et met en scène successivement deux contes de fée, Poucet et Rouge, qui sont créés respectivement au Théâtre du Jeu de Paume en 2012, et au Théâtre du Bois de l’Aune, en 2013, à Aix en Provence. Ces spectacles tournent en France, en Nouvelle Calédonie, Poucet est représenté au Festival d’Avignon 2012. Elle crée en janvier 2014 Precious Ridiculous, d’après les Précieuses Ridicules de Molière, au Théâtre du Gymnase à Marseille. En 2015 elle crée une adaptation scénique de La Chapelle Sextine de Hervé Le Tellier. Ses inspirations et ses aspirations 
se situent autour d’un théâtre physique et expérimental, comme celui de James Thiérée, de Joël Pommerat ou encore de Wajdi Mouawad qui gardent toujours le souci de la fable. A l’instar des pataphysiciens, Jeanne Béziers met sur le même plan l’imaginaire et la réalité, et se soucie peu de ce qui est sérieux ou de ce qui ne l’est pas, puisque, de fait, elle défend cela de la même manière.

Marie PERBOST – Soprano 

Marie Perbost, soprano, s’attache à être une chanteuse polyvalente, capable 
d’interpréter des répertoires très variés. Mais c’est spontanément vers la musique 
ancienne qu’elle s’est tournée au premier abord. Avec l’ensemble Ma Non Troppo, elle est invitée chaque année par le Petit Festival de Musique en Trégor où on l’a déjà entendue dans du Bernier, du Stradella, du Jacquet de la Guerre, du Charpentier et du Brossard. 
Marie Perbost approfondit tout particulièrement le répertoire du lied et de la mélodie avec sa pianiste Joséphine Brault, duo formé en 2012 et suivi par Anne le Bozec. Le duo a remporté le Prix Spécial des Amis du Lied lors de l’International Student Lied duo Competition à Enschede (Pays-Bas) en avril 2013. Elles ont été sélectionnées pour concourir pour la 50th International Vocal Competition’s- Hertogenbosch en septembre 2014. Dans le domaine de l’opéra, Marie a interprété en scène différents rôles tels que Cupidon dans King Arthur de Purcell, Serpolette dans Les cloches de Corneville de Planquette, Alice dans La grande Tante de Massenet, Noémie dans Cendrillon 
de Massenet, Blanche de la Force dans Le dialogue des carmélites de Poulenc, 
Despina dans Cosi fan tutte. En juillet 2014, Marie était l’invitée du Petit festival de Musique en Trégor où elle interpretera Bellezza dans Il trionfo del Tempo e del Disganno de Handel. 
Depuis 2012, Marie est béné ciaire d’une bourse de la Fondation l’Or du Rhin (Fondation de France).

Marie PICAUT – Soprano 

Marie Picaut débute le chant à la Maîtrise de Bretagne. Titulaire d’une Maîtrise de Musicologie, de DEM de direction de choeur et de chant, elle perfectionne l’art lyrique dans la classe de Gloria Scalchi au Conservatoire de Trieste en 2007, puis dans celle de Julie Hassler à Paris en 2008 pour une spécialisation baroque. Elle étudie le Lied et la Mélodie auprès de Françoise Tillard ces 2 dernières années et crée un récital autour de Louise de Vilmorin : A moi Louise, bien des personnages. 
Actuellement, elle chante dans les ensembles professionnels Les Cris de Paris, Macadam Ensemble, Les Siècles, Les Nouveaux Caractères, Mélisme(s) ainsi que dans les choeurs de l’Opéra de Rennes et du Théâtre des Champs-Elysées. Elle intègre l’Ensemble 101 en septembre 2015 et interprète Dorothée dans le spectacle Sit Ozfars Wysr.

Ryan VEILLET – Ténor 

 Diplômé en direction de choeur à l’Université de Wisconsin-Madison et Pomona College, Ryan Veillet est actuellement interprète au sein de nombreux ensembles dont l’Ensemble 101, Les Cris de Paris, Les Eléments, Choeur Les Siecles, Le Palais Royal, Europa Barocca/Luce del Canto, Le Balcon – Maxime Pascal, Choeur du Théâtre du Châtelet, Notre Dame de Paris.

Mathieu DUBROCA – Baryton 

Né en 1981, Mathieu Dubroca commence ses études musicales à l’age de 5 ans mais c’est en 1996 qu’il intègre le Conservatoire Nationale de Bordeaux dans la classe de basson et obtient un premier prix en 2001. C’est en parallèle à ses études instrumentales qu’il commence le chant dans la classe d’Irène Jarsky toujours au CNR de Bordeaux. Très vite il intègre l’atelier lyrique du conservatoire et fait ses premiers pas sur scène : Cosi fan tutte de Mozart, The Medium de Menotti, 
Il ritorno d’Ulisse in patria de Monteverdi, l’ivrogne corrigé de Glück... Il poursuit ses études au conservatoire de Paris et obtient son diplôme en 2007. Sur scène il aborde le grand répertoire lyrique, notamment dans Thaïs de Massenet 
sous la direction de C.Eschenbach au théâtre du châtelet ou encore L’italienne à Alger de Rossini et en 2013 il est artiste invité pour une saison au Stadttheater de Koblenz où il participe à plusieurs productions dont la création allemande de l’ouvrage Les Boulingrins de G. Aperghis dans le rôle titre. Plus récemment, on a pu l’entendre avec l’ensemble Le Balcon dirigé par Maxime Pascal ou bien avec la « compagnie Manque pas d’Air » dirigée par Alexandra Lacroix pour le spetacle Et le coq chanta.... à l’Athénée Louis Jouvet à Paris. Dans le répertoire de chambre il se produit régulièrement aux côtés de la pianiste Hélène Peyrat avec qui il donne plusieurs récitals aussi bien dans le lied (Schubert, Schumann,...) que la mélodie française (Ravel, Poulenc, Faure,...). Il se produit également aux côtés du quatuor Voce à plusieurs reprises Mathieu Dubroca est membre de l’ensemble « Accentus » dirigé par Laurence Equilbey ainsi que de l’ensemble « Les Cris de Paris» dirigé par Geoffroy Jourdain, deux ensembles 
au sein desquels il participe à de nombreux concerts et enregistrements.

Cédric CARTAUT – Création son et vidéo, comédien 

Formé à l'IMFP de salon en section prise de son, Cédric Cartaut ouvre son studio d'enregistrement à Aix-en-Provence en 2005 où il produit les albums de groupes tel que : Cotton Candies, Quartiers Nord, Swiss Yerba Buena Creole Rice Jazz Band, Jean-François Bonnel, Fantasticus etc... 
Sur scène, il assure les créations de plusieurs compagnies : Tableau de service, Quartiers Nord, la Boite à mus, Picture music, macompagnie. 
En 2005, Cédric compose l'album Negative zone distribué par Musea Records. En 2008, il compose et écrit le spectacle Lune pour la compagnie de danse contemporaine La courbe et la Plume. 
En 2010, il crée avec la photographe Alice Lemarin l'exposition photographique et sonore La fabrique à rêve pour l'Espace Commines.  
Toujours dans l’idée d’une exploration artistique, Cédric Cartaut se met à la vidéo. En décembre 2014, au Bois de l’Aune, il crée 360° à l’ombre des géants mélangeant vidéo et concerts. 
En 2015, il monte sur les planches pour la première fois en tant que comédien dans le spectacle La chapelle Sextine au côté de Jeanne Béziers, comédienne et metteuse en scène de macompagnie. Le spectacle d’après un texte contemporain d’Hervé Le Tellier est présenté à la Maison de la Poésie de Paris, au CDN d'Angers, au Théâtre du Rond Point à Paris, et au Festival Off d’Avignon 2015.  
Il se positionne aujourd'hui comme un véritable partenaire artistique de macompagnie, il réalise les créations sonores et visuelles de Sit Ozfars Wysr en 2016 et travaille avec Jeanne Béziers à affirmer une ambition artistique de la performance, expérimentale et fantaisiste. 

Stéphanie MATHIEU – Scénographe 

Scénographe diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) à Lyon. Architecte diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries de Strasbourg. Depuis 1998, elle fait les décors de tous les spectacles de Michel Raskine, la plupart du temps au Théâtre du Point du Jour, et dernièrement à la Comédie de Valence. Le dernier en date est La danse de mort de August Strinberg. Depuis 2001, elle conçoit également toutes les scénographies de Laurent Fréchuret (directeur du CDN de Sartrouville). 
Sa dernière création est L’opéra de 4 sous de Kurt Weil et Bertold Brecht. 
Elle travaille également régulièrement avec Emmanuel Daumas à Lyon, Philppe Delaigue, Camille Gemser, Michel Didym, André Fornier. . . Elle rencontre Martin Béziers sur la création de Epopée Lubrique de Marion Aubert, au CDN des Treize Vents à Montpellier. Elle collabore très régulièrement avec Jeanne Béziers depuis 2002, Lilith et Icare, Kawa, Les Biches de Mer...

Marie VERNHES – Costumes 

Titulaire d’un BEP Métiers de la Mode et Industrie Connexe option Couture Flou, et d’un BTS Industrie des Matériaux Souples option Modélisme. Elle obtient en 2009 un Diplôme Technique des Métiers du Spectacle option Habillage à Toulouse, et passe ensuite un Diplôme Réalisateur Costumier à La Martinère Diderot à Lyon. De 2007 à 2012, elle travaille à l’Opéra de Toulouse, Pour Royal De Luxe, à l’Opéra de Liège, et à l’Opéra de lyon. Elle occupe un poste de couturière à l’Opéra de Bordeaux, Puis à l’Opéra de Lyon. Elle rencontre 
Jeanne Béziers et macompagnie sur la création de Rouge en 2013 (Marseille- 
Provence 2013), pour laquelle elle assiste Christian Burle. En 2014, elle crée les costumes de Hansel & Gretel de Fani Cornano. En 2015 elle crée les costumes de La face cachée de la lune, pour la Compagnie Inouï, et de Eau Sauvage, avec Benjamin Moreau au Théâtre de Béthune, mis en scène par Julien Fisera. Elle occupe actuellement un poste de couturière aux ateliers costume de l’Opéra de Paris à Bastille.

Sébastien DUÉ – Lumières 

Aprés des études de musicologie, Sébastien Dué rejoint le Ballet Preljocaj en 2001. Il y travaille la lumière aux cotés de Jacques Chatelet, Patrick Riou et Cécile Giovansili. Il participe à la création du Ballet Preljocaj au Pavillon Noir à Aix-en-Provence. En Région Paca, il travaille avec le Théâtre du Maquis aux cotés de Jean Bastien Nehr, éclairagiste de Jeanne Béziers - macompagnie. Il signe également les lumières pour le chorégraphe Samir El yamni. Sébastien rencontre Jeanne Béziers en 2002 lors de la création de Lilith et Icare, au Théâtre du Jeu de Paume à Aix-en-Provence